Les cyclistes métropolitains roulent pour le Réseau Chronovélo


Grenoble, le 20 juin 2018

Communiqué de Presse de l’ADTC - Se déplacer autrement

Les cyclistes métropolitains roulent pour le Réseau Chronovélo

Ce samedi 16 juin, plus de 200 cyclistes ont convergé vers le centre-ville de Grenoble en suivant les tracés prévus pour le Réseau Express Vélo (REV), Chronovélo. Au départ de Meylan, du Campus, d’Eybens, de Pont de Claix, d’Echirolles, de Fontaine et de St Egrève, tous veulent sa réalisation rapide et exemplaire : un REV connecté sécurisé et attractif pour tous.

Chronovélo ne correspond pas aux ambitions affichées

Sur les 40 km promis en début de mandat, seuls 3.5 km ont été inaugurés et 3 km de cet unique tronçon de Chronovélo sont la reprise d’un aménagement existant, avec une largeur insuffisante pour absorber une augmentation du trafic dans de bonnes conditions. Même si 28 km [1] en plus sont annoncés d’ici fin 2019, nous appelons nos élus à les réaliser selon un cahier des charges strict :

  • 4 m de largeur, pour la circulation à 2 de front et les dépassements ;
  • Fluidification et sécurisation des intersections ;
  • Un parcours attractif, connecté et séparé du trafic motorisé.

Seul le respect de ces critères fera des Chronovélos un outil fort pour l’augmentation de la pratique du vélo au quotidien.

Chronovélo : pour les cyclistes d’aujourd’hui et de demain

L’ADTC - Se déplacer autrement, en collaboration avec d’autres associations cyclistes de Grenoble, a proposé aux cyclistes de l’agglomération de parcourir ces Chronovélos qui n’existent que sur le papier. Depuis les 6 "terminus" de lignes, ce sont plus de 200 cyclistes qui ont convergé vers le square Docteur Martin, avant une déambulation dans la ville qui les a menés sur la place de Verdun. Au cours de leurs périples, ils se sont rendu compte des détours qui seront imposés aux cyclistes alors qu’une voie plus directe serait possible, ainsi que des problèmes d’aujourd’hui qui ne seront pas nécessairement résolus par les Chronovélos.

Cette mobilisation a montré l’importance qu’accordent les cyclistes de l’agglomération à ces pistes sécurisées et rapides.

Ces usagers ont aussi relevé le faible avancement de la Métropole sur la sécurisation des déplacements à vélo compte tenu de la communication métropolitaine forte sur la promotion du vélo. Le service Métrovélo et la conception de l’identité du REV grenoblois ont focalisé toutes les attentions, au détriment de l’amélioration de l’existant.

Dès aujourd’hui, il faut que les enfants et les cyclistes adultes moins expérimentés puissent en toute sécurité utiliser le vélo comme un mode de déplacement. Pour cela, le réseau Chronovélo doit proposer des itinéraires pertinents et être connecté à un réseau secondaire sécurisé

Prendre le vélo au sérieux

Il est temps que les élus de la Métropole se donnent les moyens de leurs ambitions (12% de part modale sur toute la métropole en 2020). Il faut cesser de considérer le vélo comme un mode de déplacement marginal qui peut faire des détours, s’adapter en toutes circonstances (sorties de voies privées, rabattements dangereux) et être mis en danger lors des travaux de sur voirie.

Le vélo est un mode de déplacement efficace, rapide, écologique, économique, qui respecte la santé des usagers et des habitants. Il est temps de lui redonner toute sa place dans la ville comme ont su le faire nombre de villes européennes.

Cette Chronoparade en appelle d’autres, pour montrer aux élus que les cyclistes métropolitains méritent toute leur attention. Nous attendons des pistes cyclables correctement dimensionnées et attractives et non de simples mesures cosmétiques. Pour faire face à la saturation des transports motorisés, il faut réellement permettre au vélo de gagner des points dans les modes de déplacement.

Contacts presse :

  • Carole Kaouane, membre du CA de l’ADTC - Se déplacer autrement / membre du CA de la FUB
  • Emmanuel Colin de Verdière, secrétaire de l’ADTC - Se déplacer autrement
PDF - 116.3 ko
télécharger 20180620cpADTC-RetourChronoparade (PDF - 116.3 ko)

photo-chronoparade-ADTC-16juin2018

Notes

[128 km : 8 km Grenoble - Pont de Claix + 7 km Grenoble - Meylan + 2 km rue Malifaud Grenoble - Estacade Grenoble + 8 km Cours Jean Jaurès Grenoble - pont Barrage St Egrève +3 km avenue Jules Vallès St Martin d’Hères - Campus de St Martin d’Hères / Gières

21 juin 2018

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0