PDU - motion votée lors de l’AG 2007 de l’ADTC

Réunis en Assemblée générale le mardi 30 janvier 2007, les adhérents de l’ADTC appellent les élus du SMTC à arrêter le processus d’adoption du PDU 2006-2012 et à engager dès-à-présent la préparation d’un PDU ambitieux 2010-2020 sans rocade Nord.


Le PDU 2006-2012 soumis à enquête publique ne correspond pas aux attentes des habitants de la région grenobloise et ne permet pas de résoudre les problèmes de bouchons aux entrées de notre agglomération.

Le concept « multi-modal intégrant une rocade nord » repose sur des hypothèses de plus de dix ans qui sont pour la plupart obsolètes :

  • Il n’intègre pas l’augmentation du prix du pétrole, tendance qui s’amplifiera dans les prochaines décennies.
  • Il repose sur des hypothèses de croissance du trafic automobile de 2,5 % par an, alors que pour la première fois depuis 30 ans, le trafic automobile a baissé de 1,5% en France ; dans deux grandes villes françaises, Lyon et Nantes, les dernières enquêtes ménages confirment cette stabilisation.
  • Il y a dix ans, la gravité de la dégradation de la santé publique due à la pollution de l’air était beaucoup moins bien connue qu’aujourd’hui.
  • Il sous-estime la capacité des habitants de la région grenobloise à changer de comportement dès lors qu’on leur offre une solution alternative performante : la fréquentation de la ligne C de tramway est supérieure aux prévisions les plus optimistes, les TER ont vu leur fréquentation doubler depuis 2000, alors que l’offre est encore de qualité moyenne.

A une époque où les collectivités locales ont de plus en plus de difficultés à financer de nouveaux projets, qui peut croire que l’on pourra financer en même temps la construction d’une rocade Nord et le développement des transports en commun.

Le fait de réaliser une rocade Nord reporterait inévitablement de quinze ou vingt années, voire plus, la réalisation de certains projets de tramway et de tram-trains.

Enfin, au moment où chacun doit agir à son niveau pour lutter contre le réchauffement climatique, comment des élus sérieux peuvent-ils encore s’engager dans une politique qui continuera à favoriser les déplacements en véhicule individuel ?

Les adhérents de l’ADTC demandent solennellement aux élus du SMTC :
- de modifier le PDU 2006-2012, en reportant toute décision d’intégration d’une rocade Nord, les hypothèses ayant servi par le passé à justifier ce projet étant obsolètes
- d’intégrer dans ce PDU « transitoire » 2006-2012 la préparation d’un PDU 2010-2020 ambitieux à la hauteur des enjeux locaux et globaux avec :

a) une phase d’évaluation des effets des mesures prises ces dix dernières années,

b) une phase d’élaboration de deux scénarios avec et sans rocade nord, sur la base d’objectifs politiques moyen et long terme,

c) une phase de débat public avec les citoyens, leur permettant de choisir le scénario répondant le mieux à leurs attentes.

Maintenir dans le PDU 2006-2012 l’objectif de réalisation d’une rocade Nord constituerait pour les adhérents de l’ADTC un choix :
- contraire aux enjeux du réchauffement climatique,
- aberrant : fragilisant l’économie grenobloise, sans résoudre les problèmes de bouchons aux entrées de l’agglomération,
- nuisible, pour des raisons financières, au nécessaire développement des transports en commun,
- dangereux pour la santé des habitants et des riverains.

Motion votée à l’unanimité moins 2 voix des 180 adhérents présents ou ayant donné leur pouvoir.

4 février 2007 / 8 novembre 2009

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0